Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 18:55

 

 

 

1. Les ombres des vivants.

 

Les Larves (Larvae, en latin) sont, dit-on, des principes vitaux inconscients qui flottent dans l’espace et cherchent à se manifester. Elles n’ont pas de vie propre mais imitent la vie de celui qui les évoque et possèdent l’enveloppe corporelle de ce dernier, elles sont ce que l’ombre est au corps. En outre, il est dit que si l’on blesse cette « ombre », cette apparence de forme qu’est la Larve, le corps réel de celui qui l’a engendrée peut lui-même être endommagé (ce qui évoque le double des Lycanthropes, notamment).

 

2. Les rejetons des « pollutions nocturnes ».

 

De source kabbalisitique, il apparaît que les Larves seraient nées des « amours solitaires » d’Adam, de ses « rêves impurs » qui le tourmentaient alors qu’il rêvait à la femme que Dieu ne lui avait pas encore donnée. Voilà pourquoi il est dit que les Larves sont issues de ce que l’on nomme communément la Gonorrée d’Adam. Selon Paracelse, de manière plus générale, les Larves naitraient du sang perdu régulièrement (menstrues) ou pendant le sommeil (pertes séminales), par les célibataires des deux sexes. Il est d’ailleurs dit que les Larves sont attirées par les « pollutions nocturnes » et l’onanisme, et qu’elles cherchent à se fixer dans le sperme.

Par certains aspects, les Larves rejoignent ainsi les succubes, incubes et vampires, d’autant qu’elles ont la réputation d’attirer à elles la chaleur vitale des personnes bien portantes et qu’elles épuisent rapidement celles qui sont faibles, ce qui rejoint l’épuisement sexuel provoqué par les démons incubes et succubes, de même que l’aspiration du « souffle vital », du sang ou encore de la matière cervicale par les vampires.

 

3. Les âmes errantes et malfaisantes de l’ancienne Rome.

 

A Rome, l’on prétendait que les Larves sont les âmes des méchants qui errent de par le monde pour épouvanter les vivants. Les Larves sont parfois confondues avec les Lémures, des esprits des morts qui n’ont pas reçu de sépulture ou qui ont commis des crimes inexpiables durant leur vie terrestre. Les Larves apportent sur la terre, peur et perdition et sont, dans la tradition romaine, le juste opposé des bienveillants dieux Lares. Elles apparaissent sous l’aspect de spectres ou de squelettes.

 

4. A savoir également.

 

4.1. Les Larves, dit-on, apportent les terreurs nocturnes, les angoisses et de nombreuses maladies, telle que l’épilepsie.

 

4.2. Les Larves passent aussi pour rendre fous ceux auxquels elles se collent.

 

4.2. On se protège des Larves en brandissant des pointes (clous, poignards, épées…) ou encore, en brûlant des parfums à base de camphre, de jusquiame, de mandragore et de pavot.

 

4.3. Les Larves n’apparaissent jamais en présence d’une personne susceptible de dévoiler le mystère de leur naissance monstrueuse.

 

4.4. Satan est, dit-on, lui-même le Prince des Larves. Celles-ci se mettent au service des sorciers et des envoûteurs pour tourmenter les vivants, ce pourquoi elles s’emparent de débris d’ongles, de poils et de cheveux de leurs victimes.

 

Eric TIMMERMANS.©

Bruxelles, le 1er février 2011.

 

 

Sources : Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Joël Schmidt, Larousse, 1965 / Dictionnaire du Diable, Roland Villeneuve, Omnibus, 1998 / Dictionnaire du diable, des démons et sorciers, Pierre Ripert, Maxi-Poché Références, 2003 / Encyclopédie de la mythologie, Sequoia, 1962 / Le Prince de ce monde, Nahema-Nephtys et Anubis, Editions Savoir pour Être, 1993.

Partager cet article
Repost0

commentaires