Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 13:20

 

 

 

 

1. Eôs, personnification de l’Aurore.

 

Personnification divine de l’Aurore, Eôs, fille de Théia et d’Hypérion, sœur d’Hélios et de Séléné, appartient à la toute première génération des dieux helléniques. C’est à la fin de chaque nuit qu’Eôs apparaît à l’horizon sur un char de lumière traîné par deux chevaux d’or : Lampos et Phaéton. C’est ainsi qu’elle annonce le retour du Soleil, Hélios, qu’elle accompagne sous le nom d’Héméra jusqu’au soir, avant de prendre le nom d’Hespéra et de poursuivre son voyage vers les rives occidentales de l’Océan.

 

2. Les amours d’Eôs.

 

Les époux et amants d’Eôs sont innombrables : Arès (ce qui provoqua la jalousie d’Aphrodite qui condamna Eôs à de continuelles amours avec des mortels), Orion, Céphale, Clitos, Ganymède. Elle a également une très nombreuse progéniture. Ceci dit, les amours d’Eôs doivent être considérés comme autant d’allégories. Ainsi en va-t-il de son union avec Astraeos, le vent du crépuscule, dont naquirent l’Etoile du Matin (Eôsphoros/Lucifer), les Vents du Nord, de l’Ouest et du Sud, et les Astres.

 

3. Tithonos.

 

Eôs tomba également amoureuse d’un mortel nommé Tithonos, mais tandis qu’Eôs voyait sa jeunesse préservée, Tithonos, lui, se mit à vieillir. C’est alors qu’Eôs demanda à Zeus d’accorder l’immortalité à son amant. Hélas, elle oublia de demander également pour lui, la jeunesse éternelle. Tithonos continua donc à vieillir mais sans pouvoir espérer voir un jour la mort le libérer du poids des ans. De Tithonos, Eôs eut deux fils, Emathion et Memnon. Ce dernier fut tué par Achille, ce qui jeta Eôs dans un grand désespoir : ses larmes sont à l’origine de la rosée.

 

4. Visualisation.

 

Eôs est généralement représentée en riche tunique, soit sous l’aspect d’une jeune femme ailée, soit roulant en quadrige attelé de chevaux ailés et répandant la rosée sur la terre. L’art grec ne différencie pas Eôs, Héméra et Hespéra.

 

 

Eric TIMMERMANS.©

Bruxelles, le 3 mars 2011.

 

 

Sources : Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Joël Schmidt, Larousse, 1965 / Grand dictionnaire des symboles et des mythes, Nadia Julien, Marabout, 1998.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Grange du Cherchant
  • Contact

Recherche