Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 13:12

                                           

 

 

 

1. Eole, dieu des Vents.

 

Fils de Poséidon (ou de Zeus ou d’Hippotès) et d’Arné, Eole (Aiolos, en grec) est le dieu (ou roi) des Vents. Ceux-ci, au nombre de douze (six fils et six filles) sont enfermés dans une caverne des îles éoliennes (ou île d’Eolie ou Lipari) et ne peuvent prendre leur essor que sur l’ordre de Zeus. Si Eole venait à décider de libérer les Vents sans l’accord du premier des dieux, il déchaînerait des désastres climatiques, des tempêtes et des naufrages.

 

2. Eole dans l’Odyssée.

 

C’est avec bienveillance qu’Eole donna à Ulysses les outres qui contenaient les vents (contraires à la navigation) dont il avait la garde : « Eole, tout un mois, me traite et m’interroge, car il veut tout connaître, la prise d’Ilion, la flotte et le retour des Achéens d’Argos, et moi, de bout en bout, point par point, je raconte. Quand voulant repartir, à mon tour je le prie de me remettre en route, il a même l’obligeance de me rapatrier. Il écorche un taureau de neuf ans ; dans la peau, il coud toutes les aires des vents impétueux, car le fils de Cronos l’en a fait régisseur : à son plaisir, il les excite ou les apaise. Il me donne ce sac, dont la tresse d’argent luisante ne laissait passer aucune brise ; il vient l’attacher au creux de mon navire ; puis il me fait souffler l’haleine d’un zéphyr, qui doit, gens et vaisseaux, nous porter au logis… » (Odyssée, chant X).

 

Mais une seule d’entre les outres contenait le vent favorable qui devait pousser sans encombre le bateau d’Ulysse sur les flots marins (ou un seul vent contenu dans le sac unique était favorable). Mais les compagnons du héros, croyant y trouver du vin (ou de l’or et de l’argent), ouvrirent toutes les outres (ou le sac) et provoquèrent ainsi une tempête épouvantable qui fit faire naufrage au bateau d’Ulysse : « Allons vite ! Il faut voir ce que sont ces cadeaux (ndr : ou, « combien d’or et d’argent est caché dans cette outre »). Sitôt dit, on se range à cet avis funeste. Le sac est délié : tous les vents s’en échappent, et soudain la rafale entraîne mes vaisseaux et les ramène au large ; mes gens en pleurs voyaient s’éloigner la patrie !... »

 

Le bateau d’Ulysse est ramené dans l’île d’Eole où il s’en va trouver le dieu. Mais ce dernier le considère désormais comme maudit par les dieux et finit par l’abandonner à son triste sort : « Décampe de mon île, ô le rebut des êtres ! ...car je n’ai plus le droit de t’accorder mes soins, ni de te reconduire : un homme que les dieux fortunés ont en haine !... Décampe !... Tu reviens sous le courroux des dieux ! » (Odyssée, chant X)

 

Un autre Eole, fils d’Hellène, est l’ancêtre légendaire des Eoliens.

 

 

Eric TIMMERMANS.©

Bruxelles, le 9 mars 2011.

 

Sources : Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Joël Schmidt, Larousse, 1965 / Encyclopédie de la mythologie, Sequoia, 1962 / Grand dictionnaire des symboles et des mythes, Nadia Julien, Marabout, 1998 / L’Odyssée, Homère, traduit et présenté par Victor Bérard, Livre de Poche, 1984.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eric Timmermans 17/03/2011 17:02


"Montaigut"...désolé... ;-)


Eric Timmermans 17/03/2011 17:01


Bonjour Monsieur Montaigu,

D'abord un grand merci pour votre appréciation de notre blog. Il est le résultat d'un travail d'équipe effectué par mon ami, Claude Grivegnée, et moi-même, Claude s'occupant de l'aspect technique
et moi, de la partie épistolaire. Ces textes sont tirés d'un dictionnaire que j'avais commencé il y a bien longtemps, sans souci du caractère parfaitement pharaonique (et infini !) de la tâche.
J'ai ensuite décidé de placer mes textes, un par un, sur le blog que Claude s'est proposé d'organiser et d'illustrer. Et voilà donc environ 15 mois que nous sommes attelés à cette tâche. Vous
intervenez toutefois à un moment crucial de l'histoire de ce blog, puisque Claude et moi avons décidé de faire une pause. Le manque de temps est souvent l'apanage des "cherchants", intéressés par
tant de choses mais ne pouvant consacrer à chaque sujet tout le temps qu'ils voudraient. Il nous faut donc faire des choix. Nous allons dès lors clotûrer le blog de la Grange du Cherchant, non sans
avoir, auparavant, tiré une dernière salve de textes, qui devraient être en ligne, je pense, dès le début de la semaine prochaine. Je ferai également un petit texte de clotûre et fournirai à nos
lecteurs un double index qui leur permettra de mieux s'y retrouver dans nos écrits.

Encore merci pour vos encouragements et à bientôt !

Eric Timmermans.


Patrick Montaigut 12/03/2011 17:55


Il y a que des pépites sur ton blog , il y a longtemps que je n'y avait pas fait un tour .
Frat .°.


Présentation

  • : Le blog de la Grange du Cherchant
  • Contact

Recherche